Campagne

PCPE : Pas dans notre intérêt

Nous faisons face à une crise d’endettement. L’ensemble de la population étudiante doit 28 milliards de dollars aux divers ordres du gouvernement et nous avons besoin de mesures audacieuses, notamment l’élimination des frais de scolarité, pour corriger cette situation.

Au lieu d’alléger le fardeau des étudiantes et étudiants, le gouvernement fédéral utilise les taux d’intérêt sur les prêts étudiants comme source importante de revenus. Cette année, on estime que le gouvernement du Canada devrait générer 862,6 millions de dollars en revenus sur le Programme canadien de prêts aux étudiants (PCPE).

Ce n’est pas juste. Il est temps pour le gouvernement fédéral d’éliminer les taux d’intérêt sur les prêts du PCPE.

Le taux d’intérêt sur les prêts étudiants canadiens – le taux préférentiel plus 2,5 pour cent pour un taux flottant – est plus élevé que bon nombre de produits hypothécaires et signifie que les individus qui ne peuvent se permettre de prépayer les frais de scolarité finissent par payer des milliers de dollars de plus pour leur éducation que celles et ceux qui le peuvent.

Il n'est pas nécessaire qu'il en soit ainsi. Si le gouvernement fédéral peut accorder un prêt sans intérêts à Bombardier, il peut aussi en accorder à la population étudiante.

Quatre provinces ont déjà éliminé les taux d’intérêt sur la portion provinciale de leur prêt étudiant, tandis qu’une cinquième province (la Colombie-Britannique) en fera de même bientôt. En éliminant les échappatoires fiscales qui avantagent les gens les plus riches et les mieux branchés de notre société, le gouvernement fédéral peut facilement financer l’élimination des taux d’intérêt.

Mais cela n’arrivera pas sans votre aide. Participez à notre campagne et dites au gouvernement fédéral d’éliminer les intérêts sur les prêts du PCPE.


Signez la pétition!


PARTAGEZ CETTE PÉTITION!
   Share on Facebook Share on Twitter